Oyez, oyez chers normands

En ce temps de disette et de misère, la vie est rude.

Je me suis lancée dans la vente de sextoys, cosmétiques et lingeries à domicile car je trouve cela plus joviale et plus conviviale que de vendre des boîtes en plastiques.

Et pourtant, les normands ont l’air glacé car…